Hélène Gloux, project manager

Bérénice - 03/07/2015

Hélène est la chef d'orchestre des projets chez Escale. Elle suit chaque projet de A à Z, du premier contact jusqu'à la livraison, en assurant aussi bien la relation client que la gestion des délais et de l'équipe. Hélène est notre chef de projet depuis plus de trois ans maintenant, mais n’avait pas encore eu droit à sa présentation sur le blog d’Escale, c’est maintenant chose faite !

Helene Gloux project manager

Explique-nous ton travail en quelques mots : être chef de projet chez Escale, en quoi cela consiste ?

Dans les grandes lignes, être chef de projet web chez Escale c’est gérer les projets de la première prise de contact jusqu’à la livraison, et durant toute la durée de notre collaboration avec le client. En résumé, je suis l’interlocutrice principale des clients, et je fais en sorte que tout soit bien organisé à la fois en terme de planning mais aussi par rapport aux compétences de chacune des personnes de l’équipe.

C’est aussi moi qui réalise la plupart des chiffrages pour les devis et je m’occupe de deux, trois autres choses au passage, comme tout le monde chez Escale !

Cela fait maintenant plus de trois ans que tu as rejoins Escale, quel est ton parcours et comment en es-tu arrivée à rejoindre notre équipe ?

Trois ans et demi, déjà ! Le temps passe vite… J’ai un parcours assez classique pour un chef de projet, un peu moins si on considère ma forte appétence pour les aspects techniques : je suis issue d’une école de commerce (ESSCA) ! J’y suis entrée avec l’idée de faire du marketing chez Coca-Cola ou L’Oréal, et mon parcours (stages, rencontres) a fait que je me suis finalement tournée vers les plus petites structures, plus proches de mes valeurs. Passionnée par Internet depuis très jeune (j’ai découvert la douce mélodie des modems 56k dès 1998), j’ai sauté sur l’occasion quand une spécialisation Webmarketing s’est ouverte dans mon école.

J’ai rencontré Mathieu au cours de ma quatrième année, ça a fait tilt tout de suite et on a très vite eu envie de travailler ensemble. Mais avant de rejoindre Escale, j’ai fait un saut en Erasmus à Athènes, puis dans une grande agence média parisienne… Je ne m’y plaisais pas vraiment et j’ai donc frappé à la porte d’Escale pour me rappeler au bon souvenir de Mathieu. J’y ai fait mon stage de fin d’études, début 2012, et je n’ai plus quitté le navire depuis ! Ça tombe bien, la croisière est sympa et s’annonce avec un bel avenir...

Toi qui est là depuis un petit bout de temps, peux-tu nous dire quelques mots sur l’évolution d’Escale depuis ton arrivée ?

Escale était au départ une agence web « classique » : un mix de compétences techniques et marketing, travaillant sur des projets intéressants mais assez habituels. Après mon embauche, on a pris un premier virage en commençant à laisser de côté le webmarketing pur pour ne l’inclure que dans des projets plus globaux. C’est là qu’on a commencé à accompagner des clients comme Majordome Santé / Team Officine qui est, je crois, le plus “ancien” client avec lequel on travaille toujours.

L’équipe s’est aussi étoffée ! Au départ, nous étions trois (Mathieu, Clément et moi) dans notre petite « cage à lapin » du Karting, puis le reste de l’équipe est arrivé au fur et à mesure, ce qui a impliqué des changements. Des bureaux plus grands, bien sûr (on en est à nos quatrièmes bureaux en moins de 5 ans, rappelons-le) mais surtout des changements d’organisation. Gérer deux ou trois projets simultanés à trois personnes, ce n’est pas tout à fait la même chose que ce que nous faisons aujourd’hui à huit !

Chez Escale, nous sommes tous passionnés et nous défendons des valeurs qui nous sont propres : quelles sont les tiennes ? Celles que tu ne renierais pour rien au monde ?

Lorsque Mathieu a rédigé l’annonce pour le poste de Chief Happiness Officer il y a quelques mois, il a parlé de la notion de « bienveillance ». Je crois que c’est une valeur qui me convient assez : la bienveillance envers soi-même et envers ceux qui nous entourent, collègues, clients, partenaires et même concurrents ! Se tirer dans les pattes ne mène à rien, autant faire les choses dans le respect de chacun pour faire avancer tout le monde dans la bonne direction. Cela va de pair je pense avec des valeurs comme l’honnêteté et la diplomatie : se dire les choses, en y mettant les formes mais en révélant le fond de sa pensée, ça fonctionne toujours beaucoup mieux !

Avec quelle arme défends-tu ton territoire chez escale ?

J’ai fini par succomber et acheter deux nerfs pour défendre mon espace et surtout pouvoir répondre aux attaques de Clément dans nos anciens bureaux, derrière la Préfécture. Mais je dois dire que depuis que nous sommes place Graslin, j’en fait beaucoup moins usage !


Et si on parlait de vous ?

Vous avez un projet de site web ? Une problématique technique à nous soumettre ?
Dites-nous en plus : nous sommes impatients de découvrir votre projet !

escale © 2017 | Startup Palace - 18 rue Scribe - 44000 Nantes France | Proudly built on GestionAIRMentions Légales